La Seine, ce fleuve aux nombreux mystères

1) La Seine aurait dû s’appeler l’Yonne

La Seine aurait dû se nommer l’Yonne. En effet, la règle stipule que quand deux fleuves se rencontrent, celui qui a le plus petit débit devient affluent du second. Si la Seine a gardé son nom, c’est en partie car elle était sacrée par des druides et a donc été déclarée supérieure par les Romains !

Les Iles de Paris

2) Les trois iles au coeur de Paris

Sur la Seine, il y avait, en plus de l’Ile Saint Louis et de l’Ile de la Cité, une 3ème ile dans le centre de Paris : l’Ile Louviers. Située en amont de l’Ile Saint Louis, au niveau du Port de l’Arsenal, elle fut d’abord utilisée comme terrain d’exercice des arbalétriers, puis comme entrepôt à bois, c’est en 1847 que le bras la séparant de la rive droite fût comblé et la rattacha donc à la rive.

3) Le Pont Neuf (pas si neuf que ça !)

Parmi les 37 ponts parisiens, et contrairement à ce que son nom laisserait croire, le plus vieux d’entre eux est le Pont Neuf. Il tient d’ailleurs son nom du fait qu’il représentait une nouveauté pour l’époque de sa construction, entre la fin du XVIe et le début du XVIIe siècle.

4) Le Zouave

Construit au pied du Pont de l’Alma en 1856 (accompagné par trois autres statues) par Georges Diebolt, il servait d’abord à rendre hommage aux troupes ayant participé à la guerre de Crimée. Aujourd’hui, la tradition parisienne dit que lorsque le zouave a les pieds dans l’eau la Seine est en crue.

5) La crue la plus haute

C’est d’ailleurs en 1910 que la Seine a connu sa plus haute crue, l’eau a même atteint les épaules du zouave. A son pic, la Seine a dépassé les 8m60 (le niveau normal étant de 1m), ce qui a provoqué l’inondation de centaines de rues (22 000 caves !) et de la moitié du métropolitain de l’époque.

6) La course de paddle

Tous les ans au mois de décembre une course de paddle est organisée dans Paris à l’occasion du Salon Nautic. En 2019, la dixième édition a eu lieu et regroupait près de 1000 participants, amateurs et professionnels. Tous les ans, nos bateaux couvrent cet événement en tant que bateau caméra pour divers médias.

7) La qualité de l’eau

La qualité de l’eau de la Seine ne va qu’en s’améliorant ! En effet, en 1970 il n’y avait que deux espèces de poissons alors qu’aujourd’hui on en compte 35 ! La qualité de l’eau est d’ailleurs un grand enjeu avec les Jeux Olympiques de 2024 et les épreuves devant se dérouler dans la Seine. Green River Cruises participe d’ailleurs en investissant dans l’électrique pour ses bateaux (lien article nouveaux bateaux OU dvt durable).

JO 2024

Envie d’en savoir plus sur la Seine et Paris ? Réservez votre croisière Green River Cruises !

Les croisières peuvent être accompagnées par l’un de nos guides conférenciers, n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

Réservez votre croisière